Les 5 mauvais exemples que les parents montrent aux enfants ! (#Humour!)

FAITES CE QUE JE DIS MAIS PAS CE QUE JE FAIS!

 

Avoir des enfants, c’est leur apprendre la bonne marche à suivre, le bon comportement, pour s’épanouir et croquer la vie à pleines dents !

Avant d’être maman, je m’étais promis d’être digne, de rester un exemple à suivre en toutes circonstances…

Mais ça, c’était avant !

Parce qu’en réalité, on n’est pas exemplaires à tous niveaux !

(Et le dire, c’est déjà un peu se faire pardonner, non ?!)

 

Voici les 5 mauvais exemples que les parents montrent aux enfants :

 

 

 

1/Mentir

mensonge pinnochio

Alors là, on est les champions!

 

Depuis leur naissance, on leur cache la vérité, on leur raconte de belles histoires, et on ment pour les protéger du monde extérieur, ou de nous même !

Vous ne voyez pas de quoi je parle ?

Allez, en vrac, là, comme ça, pour vous rafraichir les idées :

 

On leur cite des proverbes qui n‘ont ni queue ni tête, et qu’ils croient sans broncher :

« Ne fais pas de grimace, tu vas rester coincé »,

« Mets ta ceinture sinon la police va le voir (et tu iras en prison) »,

« Le chocolat et les bonbons, ça fait mal au ventre »,

« Il faut manger de la soupe pour grandir »,

« Et des épinards pour être forts » ! …

 

On leur sort des mensonges de société :

« Sois sage sinon le Père Noël ne passera pas » (double mensonge, on sait tous qu’ils auront les cadeaux même s’ils sont odieux !),

«Dors bien, la petite souris va passer cette nuit »

« La cloche et le lapin déposent les œufs en chocolat dans le jardin » (Mais bien suuuur !)…

 

On trouve même des mensonges égoïstes :

« Y’a de l’alcool dans ces chocolats, c’est pour ça que je les mange MOI et que tu ne peux pas en avoir »,

« Oh, attends, je crois que papa vous a appelé ! Il veut faire un jeu de société ! J’ai entendu ça, allez le voir ! »

« Ah non, désolée, mais les boules de bain c’est pas pour les enfants, ça pique ! Allez, laissez-moi me prélasser… »

Nous, les parents, on est les champions des mensonges assumés !

Oui, c’est mesquin, mais tellement bon !

Mentir, c’est comme une deuxième nature quand on a des enfants. On se rassure en se disant que nos parents le faisaient et qu’eux aussi le feront…

Et ce fameux secret de “Comment on fait les bébés!”, on en parle ? La graine, elle a bon dos !

 

Alors, vos « C’est pas beau de mentir », vous pouvez vous les garder !

 

 

2/ Dire des gros mots

faut-mefier-mots-ben-T-1

« Mais d’où tu connais ce vilain mot ? Tu l’as entendu à l’école ? »

On s’offusque en entendant de si gros mots sortant de la si petite bouche de notre enfant ! Pourtant, on leur a bien dit qu’il ne fallait pas jurer, que c’était mal poli !

D’ailleurs, nous, on fait attention…

Pu… Rée !

Mer… Credi !!

Enfin, parfois, on oublie qu’ils sont là, et le naturel revient au galop (surtout dans la voiture, quand l’autre *** de **** de devant n’est pas capable de conduire sa **** de caisse de ****, *** ! ).

Vous voyez le genre !

Et là, une petite voix venant de l’arrière s’exclame :

« Han, t’as dit un gros mot! »

« Non, non, c’est pas vrai, (mensonge ! Voir point numéro 1 !).

J’ai dit Pudain! Parce que j’ai cru en voir un qui traversait la rue! C’est un animal, le bébé du puma et du daim, c’est très rare! »

Dire des gros mots, c’est mal, alors, mettez un euro dans la boite gros mots, vous ferez un bon resto en fin d’année ! (Ou un voyage à Tahiti!)

 

 

3/ Se tenir mal à table

 betise manger

On leur rabâche tellement qu’il faut rester sage, attentif, bien positionné et sérieux pendant le repas. Etre ensemble à table autour d’un bon dîner resserre les liens, permet de discuter, confronter ses idées, raconter sa journée…

 

Puis, on prend conscience que notre attitude pendant le repas n’est pas des plus exemplaires : On se lève en plein milieu faire une chose plus ou moins importante, on consulte son téléphone (oui, une partie de Candy Crush, ça n’attend pas !), on sort sans demander à sortir de table, on va aux toilettes sans prévenir, on se tient avachis, fatigués par la journée…

Et on leur demande de ne pas mettre le coude sur la table ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité !

 

 

4/ Crier

 eduquer sans crier

Savoir parler, exprimer ses émotions sans pour autant hurler à s’en décrocher la mâchoire, c’est ce que vous tentez de leur apprendre depuis leurs premiers mots.

Mais vos chers enfants n’ont pas forcément retenu la leçon, et on pour habitude de s’exprimer en haussant la voix, tels des vendeurs de poissons ou des chanteurs de Karaoké.

Et quand, pour exprimer son désarroi, petit-cœur-d‘amour se met à hurler, crier, râler fortement ou piquer une colère, vous oubliez tout instinct protecteur et bienveillant…

Et forcément, ça donne ça : « ONNN NEEE CRIIIEEE PAAAAASSS ! ».

Voilà, belle démonstration de « force tranquille », non ?

Avouez que ça vous est déjà arrivé !…

 

 

5/ Ne pas manger équilibré

fondant chocolat recette

Manger équilibré.

5 fruits et légumes par jour, 3 produits laitiers, dîner léger le soir, c’est ça votre modèle d’éducation gastronomique !

D’un point de vue culinaire, vous vous efforcez au mieux de leur donner des produits de qualité, au pire, de faire attention à ne pas trop les gaver de purée/saucisses 3 jours de suite !

Vous vous surprenez même à leur répéter quasi-quotidiennement :

« Non chéri, pas de chocolat pour dessert, prends une compote »

« Hephephep, pas plus de 3 bonbons ! »

« Mange tes brocolis, c’est bon pour grandir »

Alors que vous, dès qu’ils ont le dos tourné, vous vous empiffrez de chocolat, saucisson ou autres alcools hyper sucrés !

Soirées pizzas, raclettes, burgers, vous enchainez la malbouffe !

Alors, quand votre enfant vous surprend à 11h45 en flagrant délit d’engloutissement de Schokobon cachée derrière la porte du lave vaisselle, vous répondez, tout naturellement : « Oh, ça va, j’ai le droit moi, je suis une maman ! »

ET TOC ! (Mauvaise fois, bonjour !).

 

Alors, voilà les enfants…

 

Faites ce qu’on vous dit mais surtout pas ce qu’on fait !

 

((Chronique écrite pour le magazine Baby&Cie))

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire