Chère future maman,

Si je t’écris aujourd’hui, c’est parce que j’avais quelques trucs à te dire…

Déjà, félicitations! Oui, tu as du l’entendre des milliers de fois, mais sans vraiment te rendre compte de la signification de ce mot. Oui, félicitations! Car avoir un bébé dans son ventre, c’est un exploit de tous les jours…

Depuis que tu es enceintes, tu n’es plus vraiment toi même.

Si, en fait, tu es toi même, puissance 1000!

Tous tes sens sont décuplés, tes émotions multipliées, et tes réactions pas toujours appropriées.

Mais c’est comme ça.

Et c’est normal!

 

Tu t’es découvert un tas d’emmenés potentiels, qu’il va falloir apprivoiser

La fatigue, qui va te submerger tel un ras-de-marée…

Les hormones, qui vont te faire dire et faire des choses que tu vas regretter,

Le jugement des autres, qui t’énervera autant qu’il te fera douter…

 

Tu tenteras de prendre sur toi, de ne pas broncher, mais tu te demanderas pourquoi n’est pas aussi rose qu’à la télé?

Et c’est normal!

.

Parfois tu te dis des choses horribles, que tu regrettes aussitôt d’avoir osé penser… Mais c’est naturel.

Oui, être enceinte, c’est à la fois fantastique et décevant,

Merveilleux et contraignant,

Exaltant et étouffant…

.

Oui, tu as le droit d’être sur les nerfs, de te détester,

De haïr ton corps, ta silhouette bombée,

Oui, tu as le droit d’être épanouie, d’adorer tes courbes, de te la péter,

En fait tu as le droit de te plaindre, de te faire plaindre, de toutes façons ça ne vas pas durer!

Je comprends que tu aies hâte d’accoucher, tu as envi de voir ton bébé,

Je comprends ton ras le bol enfin de grossesse, ton mal être,

Je comprends ta panique à l’idée de devoir gérer SEULE un petit être,

Et c’est normal…

.

En fait, je me rends compte qu’en 2018, parfois, dans le yeux des gens,

Une femme n’a pas le droit de mal vivre sa grossesse;

En 2018, une femme n’a pas le droit de ne pas vouloir d’enfant…

Et elle n’a pas le droit de se plaindre sans cesse.

On entend tellement « Etre enceinte, c’est pas une maladie« …

On doit tenir, dans ce corps qui n’est plus vraiment le nôtre désormais,

Mais dans notre tête c’est parfois pire,

Alors, on pleure en secret…

.

Alors, je vais te le dire, chère future maman,

Sache que moi, je te comprends.

Tous ces sentiments mélangés, contradictoires,

Tes doutes, tes peurs, ces nombreux désagréments,

Tout ça, tu vois… Ce n’est que le début.

Tu garderas ces ressentis au fond de toi,

Toute ta vie, même quand ton enfant sera ado, adulte…

Tu continueras de t’en faire, de vivre pour tes enfants…

Il y aura toujours la fatigue, les hormones, et aussi les jugements…

Il faudra faire face.

Sache que moi, je te comprends.

Etre enceinte, c’est être déjà une maman…

.

.

J’ai écrit ce texte pour faire sourire les femmes enceintes,

Et leur rappeler que je les soutiens de tout mon coeur…

C’est pour cela que j’ai décidé d’écrire un livre qui parle de grossesse.

Avantages, inconvénients, peurs, joies, administratif, affectif, j’essaie de traiter tous les sujets et de répondre à toutes les questions que tu te poses, avec mon regard de maman…

J’espère que vous l’accueillerez avec toute la bienveillance que j’ai mis dans ce livre…

 

 

allomamandodo

3 comments on “Lettre à toi, femme enceinte…”

  1. Merci beaucoup ! Ce climat actuel du bonheur obligatoire lorsqu’on est enceinte alors que c’est un mega bouleversement m’énerve pas mal. C’est pas parce que beaucoup de grossesses sont désirées que le cerveau et les sentiments de maman sont mis en mode plénitude totale

    • Exactement! Chacune réagit différemment et on ne doit pas se sentir coupable (on va se sentir coupable tellement de fois une fois maman de toutes façons!! LOL)

Laisse un commentaire!