Quand on devient maman (ou papa, ne te vexe pas, Homme, j’ai qu’un faible pourcentage d’homme qui lit mon blog alors j’arrondie au feminine, ok), on comprends vite que notre vie change…

Ca se voit tout d’abord au bébé, qui est là, bien présent (on le voit, on l’entends, le jour, la nuit…), mais ca se voit aussi (et ça, on s’en rends pas compte) à tous ces petits sacrifices du quotidien qui deviennent des actes normaux et banaux (oui, le pluriel de banal!)

A ton enfant, tu souhaites le meilleur, mais tu donnes aussi le meilleur…

 

Je vous en donne quelques exemples…

.

sacr

– Le bout de croûton du pain

(ou “quignon” pour les puristes!)  que tu aimais tant croquer à la sortie de la boulangerie… (Si tu n’as qu’un enfant, tu as de la chance, il t’en reste un… Pour moi c’est rapé, elles me “volent” les deux…)

.

– La fin du jus d’orange,

lorsqu’il n’en reste presque plus dans la bouteille… Toi, tu bois l’eau du robinet…

.

– Le blanc de poulet,

tendre, délicat, facile à manger, et toi, tu te retrouves avec les restes, à grignoter sur les os…

.

– Le “Ptit Coeur” de salade,

bien croquant, que tu aimais manger avant, lorsque vous n’étiez que deux… (Ton chéri te le laissait, lui, déjà, se sacrifiais pour toi, gloire à lui…)

.

– Le petit choux du dessus de la religieuse…

première bouchée sucrée, avant-gout d’un dessert gourmand, maintenant, c’est pour ton enfant (quand il ne te réclame pas le reste… Perso, je dois manger mon « gros » choux en 4è vitesse sous peine de me le voir chipé dans la foulée!)

.

– Le plaid “tout doux” du canapé,

celui dans lequel tu aimais tant te lover Durant ta grossesse… Maintenant, tu te les cailles!

.

– La meilleure place dans le canapé,

Ouai, c’est dur. Mais y’a toujours UNE meilleure place dans le canapé (celle du coin, avec le cousin qui va bien, préformé depuis des années à la forme de ton postérieur… C’est d’ailleurs pour cela que tu ne fais pas de régime, parce que sinon tu ne serais plus bien imbriquée dedans… eh bah, ton gosse, il se met pile-poil à cet endroit, et refuse d’en bouger. Toi, tu t’asseois à coté, au froid, sur du “dur”, t’as mal aux fesses, t’as froid…Allez, va dodo, petit…)

.

– La fin du cône de glace,

tu sais, le bout avec le chocolat que tu rêves d emanger dès l’ouverture du papier, croquant et fondant, la recompense ultime, la petite douceur, bah… C’est à ce moment là qu’il arrive, ton enfant, avec ses petits yeux, sa petite bouche, et tu craques, tu lui laisses…

.

Oui, on fais des tas de petits sacrifices…

.

Et encore, je ne vous parle pas de la partie avec le chèvre sur la pizza, ou avec le fruit sur le gâteau, le bout de chocolat noir croquant avec écrit “bon anniversaire” dessus , le dragibus noir, la seule écharpe disponible dans la voiture quand il fait froid, le parapluie quand il pleut, la dernière tomate cerise du jardin…

sacrifices

Ce petites choses que l’on donne volontiers à nos minis, comme nos parents nous l’ont donné, et plus tard, ça sera à leur tour de ne plus profiter de ces petits avantages d’enfants, et de laisser le “meilleur” à leurs “terribles…

Et quand on voit leur petites têtes, on se dit que c’est quand même bon d’être parents…

 

(Dis la nana qui vient de se bouffer une glace en douce sans que personne ne la voit pour pouvoir la finir en paix…)

(Ouai, j’suis sympa, mais pas parfait, hein!) (Rappelle toi ici ..)

T’en vois d’autres? 

(Mes autres articles humour ICI) (vote du jour LA)

allomamandodo

24 comments on “Parce qu’on veut le meilleur pour nos enfants, on leur donne le meilleur…(Les petits sacrifices de parents #humour)”

  1. Génial, au moins on sait à quoi s’attendre x)
    Ces « petits sacrifices », on les a presque tous déjà fait vivre à notre parents (tout du moins, à notre maman alors…lol) et c’est maintenant à nous de reprendre le flambeau. Il va falloir user de ruses !

    Bises

  2. Les chips ! Avant tu te descendais le paquet, maintenant avec les 2 voraces qui plongent dedans à 2 mains chacun + la tête (à croire qu’on les nourri jamais), si t’arrive à en manger 3 t’as de la chance !

  3. Ta tt dit !!!moi aussi j’ai deux petites une de bientôt 4 ans (en décembre) et une de deux ans et demi (mai) et franchement ton blog déchire je mi retrouve assez souvent, ça fait du bien de voir une maman qui d’i tout haut ce que beaucoup n’assume pas penser tout bas…!! A bientôt 😉

  4. Les tranches de saucisson le samedi matin au marché, mon verre de grenadine, le dernier bout de fromage, ma place aux toilettes (il a juste envie parce que j’y vais et prend bien son temps)… etc etc…
    Très sympa ton article!!!

  5. j’ADORE !!! j’ai six mois pour l’instant, mais c’est exactement comme ça que je vois les choses ! déjà, pour le quignon, j’ai posé mes marques. Idem pour la couverture (ça caille pour mes petites fesses dans le salon!). je prends note de tout le reste ! 😉

  6. Voui, j’acquiesce ! Et tout ça plus : le fond de la bouteille de coca light … il était pour moi avant ; le quignon du saucisson, etc. Mais ce que je constate, c’est qu’en fait, tout ce qui doit se terminer, ce n’est plus pour nous 🙁 On a le droit de commencer quelque chose, mais pas de le terminer, comme si la fin du monde devait arriver juste après … c’est très étrange. On pourrait en faire une théorie de la société de consommation. Mais n’est-ce pas nous qui leur avons donné ce mauvais pli en fin de compte ? Comme s’il fallait toujours leur donner le meilleur au cas où l’occasion ne se présente plus. Sur ces entrechats très philosophiques, c’est décidé, ça va changer ! Re-à moi les quignons de pain et de saucisson, les pépites des brioches et les fonds de bouteilles de coca light ! Revolución …. bon, d’accord, en douceur la revolución. Promis, je commence demain 😉

      • On sait toutes (et tous) que c’est pour leur bien. La revolución est en marche, en route compañeras !!! Non, je n’ai pas d’origines hispanisantes, mais plutôt suisses (d’où la frustration du dernier carré de chocolat, grrrrr !) … si, vous savez, ce petit pays avec toutes ces banques et ses vaches violettes. Vous voyez pas ? Pas grave 😉

  7. je rajoute la boîte de chocolat qu’on m’offre a Noël (a moi ou a elle? non mais!) mon dernier fruit exotique favori (déjà si dur a trouver!), mon coeur d’artichaut (j’ai plus le droit qu’aux feuilles)…

  8. Je ne sais pas si ça a deja etait écrit mais ça marche aussi pour les vêtements … combien de fois je suis sorti dans l’idee de me.faire une sortie shopping et qu’au final … ohh cest trop mignon ça …. et ça sa lui irait trop bien … voila comment on rentre chez soi avec au final aucun vêtements pour nous ! Jvais bientôt finir a poil lol

  9. Mdr!!

    Bad Mother ici, je mange le crouton et donne un morceau de pain… ils aiment pas la salade mais cheri5 lui se sacrifie tjs pr moi alors moi je lui laisse la fin du cône… et sur le canap il y a 3 plaids… chacun le sien!!!

  10. les snickers ou les petits beurres et les petits qui disent a merci c’est pour ns maman? et on leur dit oui d un air degouter
    mon delice de delice « la chantilly » on a hate de la manger sur nos gateaux ou fraise,mais arriver a la maison il lon deja descendu dans la voiture lol

Laisse un commentaire!