« Maman »

Il y a quelques mois, lorsque j’entendais ce mot, je fondais…

Ma PtitePomme disait ses premiers mots…

Ma Babi, bébé aux besoins intenses (j’en parle et je décris le « phénomène » ici)

« Maman, Maman, Maman… »

Entendre ce mot des centaines de fois dans la journée, c’est dur. Parfois tellement dur qu’on souhaiterai ne jamais plus les entendre.

 

MA fille a besoin de moi.

C’est « ma faute », si on peut dire.

Je combine les facteurs de déclenchement d’attachement intense: Accouchement intense, allaitement long, congé parental…

Depuis sa naissance, elle me côtoie toute la journée, elle me suit, elle me colle (elle me poursuit partout et tout le temps…). Elle joue très peu souvent seule dans une autre pièce que moi.

 

Depuis quelques temps, je craque.

Je l’aime mais j’en viens à ne plus vouloir l’entendre.

Je ne supporte plus ses cris, ses pleurs pour être dans mes bras.

 

Je sais qu’elle est en détresse lorsqu’elle m’appelle comme ça, mais c’est plus fort que moi, je n’ai qu’une envie: Qu’elle arrête de me coller.

Je l’aime mais elle me pousse à bout. Alors je m’énerve, et elle pleure encore plus. Je sais que ce n’est pas du tout la bonne solution.

J’essaie de lui parler, de lui expliquer (que j’ai envie d’aller seule au toilettes, que je mets la table et que je ne peux pas la prendre dans les bras…) mais elle continue à me vouloir moi, maintenant, tout de suite.

babi

Avoir un babi, c’est pas facile au quotidien, mais c’est de plus en plus difficile lorsque le babi grandit…

 

Rester avec son bébé les premières années de sa vie, c’est une chance.

Mais c’est aussi parfois un piège qui se referme petit à petit sur ce « binôme ».

 

Avoir un babi de 2 ans, c’est vraiment pas évident.

 

Il y a des jours avec, et des jours sans…

babi colere

Hier, elle a été pire que tout, car il y avait des gens à la maison, il faisait chaud, elle ne m’avait pas vu depuis 2 jours (une babi sans sa mère est 10 fois plus babi à son retour)…

J’ai pleuré, j’ai dormi, j’ai repleuré, on m’a aidé et j’ai essayé de prendre sur moi…

Mais aujourd’hui, ça a été…

babi2Et comme à chaque fois, dans ses moments là, j’oublie totalement les mauvais cotés de mon babi et j’apprécie les bons cotés de cette relation fusionnelle, émotionnelle à 300% et je me dis que je ne regrette pas d’avoir mis ma vie professionnelle entre parenthèse pour elles…

 

Quand trop de fusion casse la fusion…

 

Et chez vous, vous connaissez ça?! 

 

allomamandodo

23 comments on “Avoir un babi de 2 ans… ( Maman Epuisée…)”

  1. Oh que oui je connais ça.. J’ai deux filles comme toi et elles n’ont que 17 mois d’écart, alors pas facile tous les jours.. et puis ma dernière qui se réveille chaque nuit pour venir dormir avec moi, je n’en peux plus !!!
    De plus, ma grossesse surprise ne va rien arranger, un 3e bébé maintenant, c’est de la pure folie, mais maintenant qu’il est là, il va falloir assurer.. :/ J’ai peur de ce qu’il va se passer..

  2. ici aussi mon chou a bientôt 2 ans mais la situation est un peu inverse, je m’occupe de lui la journée alors il me fait colère sur colère à la moindre contrariété (surtout par jalousie pour le bébé que je garde) mais surtout il me rejette complétement une fois que son père passe le pas de la porte.. Pas toujours facile pour moi…

  3. Oh oui! Mais j’ai eu la chance d’avoir trouvé une nounou en or!
    Depuis que mon P’tit Monstre reçoit l’autorité d’une autre personne, il a bien changé!

    Nous avons établit un autre moyen de communication avec mon fils (autre que la parole). Les enfants sont très visuel. Et tout se passe à travers un tableau et des magnets! ^^

    Depuis, mon P’tit Monstre comprends mieux les choses!

  4. Maman d’un BABI de 14 mois (toujours allaité)… comme je te comprends… Certaines choses deviennent bien plus simples quand ils grandissent et d’autres non…
    Pour moi, le plus difficile finalement, c’est le regard des gens, c’est leurs sous entendus (c’est ta faute, bah faut le laisser pleurer et puis voilà..).. Mais aussi le fait de ne pas avoir 10 min pour soi… Il y a des périodes où j’arrive à prendre un peu de temps pour moi, et d’autres où il a tellement besoin de moi que c’est impossible.
    Mais je ne regrette pas de lui accorder ce temps, même si c’est épuisant, si parfois je déprime, que j’en ai marre, que je crie, que je m’énerve… Je sais que plus tard ça ira mieux, même si un babi risque d’être un enfant hypersensible, qu’il faudra accompagner longtemps dans sa gestion de ses émotions…

    Bref, courage! Trop aimer ses enfants n’est pas un crime et cela ne leur fait aucun mal! 🙂

  5. Y’a une sorte de lien avec Mini, mais je ne pense pas qu’elle soit babi, elle me réclame beaucoup dès que je suis là mais il lui arrive de jouer toute seule dans une autre pièce, je pense qu’elle est juste un peu accro par moment, surtout lorsqu’elle est fatiguée.
    Bon courage à toi, des bisouuuus ( si si des bisous !! )

  6. Je connais ça aussi et il a 4 ans.
    Malheureusement nous sommes nous mère à la base de ce phénomène.
    Sans culpabiliser qui que ce soit

    Il faut juste apprendre a couper le cordon et pour notre bien et pour le leur.
    Moi je souffre aussi du syndrome de l’étouffement alors que je l’ai meme pas allaité!

    A toi d’essayer petit a petit de te séparer par des moments où elle reste avec papa et / ou d’autres personnes.
    Les repousser ne fait qu’empirer les choses meme si on ne peut pas s’en empecher.
    Par contre les wc c’est sans appel. Faut fermer la porte et basta ….
    Bon courage

  7. Oh dieu je ne suis pas seule! Pétard j’ai pété un boulon 1 semaine en vacances seule avec elle, elle m’a tout fait, j’étais rouge de honte, elle m’a fait des peurs bleues etc etc….

  8. Je connais tellement bien que cette semaine je la fait garder 4 jours de suite, pour souffler (je ne travaille pas). Ma fille aura 14 mois cette semaine, elle est géniale mais ne joue presque pas seule, ne me laisse rien faire (parfois même pas téléphoner), et depuis peu c’est encore pire puisqu’on lui a enlevé le parc… Bref, plein de courage à toi, heureusement qu’on les aime ces bestioles!!!

  9. Oh oui !
    Pffiou !!!… comment dire ? j’ai la chance de l’avoir toujours laissé de l’autre côté de la porte des toilettes en faisant « coucou bébé !!! » et elle en tapant sur la porte… mais elle ne joue pas seule, toujours dans la même pièce que moi… au point où j’ai du mettre une barrière à la porte de mon bureau pour que je sois tranquille MOI ^^ comme ça, elle joue dans le couloir, me voit, je la vois mais ne touche pas à tout dans le bureau ou ne me demande pas toutes les 2 minutes de taper sur la clavier..
    C’est un exemple parmi tant d’autres mais ce n’est pas évident.
    19 mois, curieuse, bricoleuse et pleine de vie ! je l’aime tant pourtant 🙂

  10. Je n’ai pas de babi, mon doudou entre dans l’oedipe seulement et me colle toute la journée. En plus de la bulle qui aime énormément sa mamon (mais je pense pas que ça soit une babi, juste une glue!)
    Je peux pas comprendre ce que tu vis, enfin, pas totalement… Tu as juste toutes mes pensées! Je te souhaite de trouver du calme et du temps uniquement pour toi (sans craindre le retour de baton!)
    Cela dit, je pense pas que l’aillaitement long et le congé parental favorisent ça : je suis à la maison depuis toujours avec les enfants, uen que j’allaite depuis 1 an, l’autre avec qui je suis depuis sa naissance, et je ne suis pas dans cette situation……
    Je t’embrasse !

  11. Mon fils de presque 3 ans est également comme ça. Il commence à peine à jouer tout seul dans sa chambre mais souvent dans la même pièce que moi… Jusqu’il y a peu il me sollicitait tout le temps, même au parc c’était Maman maman maman Mamannnnnnnn….. Je n’en pouvais plus ! Pourtant il est chez une assistante maternelle en crèche familiale depuis ses 4 mois ! Pas d’allaitement, un papa hyper présent ! Donc pas sûr que ce soit votre faute ! Même si je trouve que ce ne soit pas le bon terme 😉
    Bon courage !

  12. je me doute que ca ne doit pas etre simple a vivre avec un BABI et non je n’ai pas connu ca chez moi avec ma puce
    gros bisous et une question ca peut durer longtemps ? un enfant BABI il lui faut un déclic pour qu’il ne soit plus BABI ?

  13. oh oui je connais aussi obligé de le porter pour passer l’aspirateur prce que sinon j’entend sans cesse maman maman… je l’aime mon loustique mais s’il pouvait me lacher un peu la grappe de temps en temps ce serait bien -_-

  14. Pfiou j’ai le même babi à la maison 🙂 il va avoir 2 ans en aout, et en ce moment il est collé à moi tout la journée. Surtout ne culpabilise pas, je suis en congé parental mais je n’ai allaité que 9 mois, donc c’est plutôt lié à leur âge je pense … Ce qui marche le mieux c’est la télé !!! 😉 ou alors quand il joue avec son frère de 3 ans et demi dans la salle de jeu (bricolage, cuisine …) Bon courage !

  15. Oh que oui !!!! 21 mois et je ne peux pas quitter la pièce sans qu’elle hurle de désespoir comme si je l’abandonnais ! Je ne peux pas aller au toilette toute seule, je ne peux pas prendre de douche tranquilou toute seule, pareil pour préparer le repas c’est la galère : elle veux les bras les bras les bras ! A la lecture de ton article j’en arrive à la conclusion que j’ai aussi un BABI ! C’est cool de pouvoir mettre un mot là dessus. Bébé numéro 2 arrive dans 2 mois, j’espère ne pas recommencer les mêmes erreurs, qu’il sera plus calme et plus autonome !

    • Courage! Mes filles ont 21 mois d’écart mais ma première n’était pas comme ça! (Je travaillais et elle allait chez la nounou, ceci explique peut-être cela…)

      Mais les gens qui ne le vivent pas ne comprennent pas cette « oppression »…

  16. je pense qu il faut pouvoir prendre du tps rien que pour soi sans culpabiliser, laisser l enfant a son conjoint sa mamie une voisine ou a la halte jeu et s octroyer 1 journée par semaine rien que pour soi ca fait du bien a tout le monde…
    bon courage pour sa rentrée des classes en tout cas ca risque de ne pas etre evident pr tout le monde

  17. Je pense que je vis la même chose, ou pas.. mon fils a maintenant 2 ans et j ai fais le choix depuis ses 18 mois d être assistante maternelle et d accueillir un enfant, pour lui permettre de continuer à se rassurer et moi à casser cette relation si intense qui m étouffait… Mon enfant est extrême… Il peut être le plus adorable comme le plus insupportable…. Il est plein d humour , de curiosité, serviable ,câlin ,. Il est aussi collé à outrance, réclame les bras dans casi toutes les situations et surtout les plus difficiles pour moi ( ex: quand je pousse la poussette double , quand je cuisine, quand j’ai le petit dans les bras) . Je l ai longuement allaité mais il était intense des le premier jour de sa naissance et n a jamais su s endormir seul.. je n’ ai jamais eu le sentiment de le surprotéger et pourtant qu est ce que j ai pu me culpabiliser au travers des regards , des jugements. Et je culpabilise encore chaque jour . La nounou a abandonné car il l a collait trop et n arrivait pas à s endormir seul, elle etait épuisée. Aujourd’hui je me culpabilise toujours autant… J ai vu plein de spécialistes, mais dans les faits rien ne change vraiment. Je n’ ai pas vraiment de solution. Il paraît qu en grandissant ce sont des personnes merveilleuses et je n’ en doute pas , mais aujourd’hui c est un combat du quotidien. Bon courage à toi et merci de nous montrer que nous ne sommes pas seules.

Laisse un commentaire!