Etre mère, c’est magnifique.

Etre mère c’est un cadeau, certes.

Mais ce qu’on imagine pas, et ce que les « autres » ne remarquent pas, c’est qu’être mère, c’est TOUT donner.

Donner son amour, bien sur.

Donner de son temps. Quitte à parfois s’oublier soi-même.

Donner de sa personne. Se faire violence. Tenir bon. Souffrir psychologiquement, et physiquement.

Etre mère c’est tout donner, vouloir le meilleur. Mais parfois, l’effet « boomerang » escompté n’est pas au rendez-vous. L’amour ne nous revient pas en pleine face.

Derrière, il n’y a rien. Derrière, c’est déception. Voire pire.

Et on se dit « A quoi bon?? »

Etre mère, c’est donc tout faire pour le bonheur de ses enfants, sans en tirer aucune gloire, aucun merci, aucun mérite.

Etre mère, c’est tout faire pour obtenir un sourire, et ça parait normal…

Etre mère, c’est galérer des semaines à trouver LE jouet qu’ils désirent, et quand on leur offre, ils y jouent 5 minutes et le mettent dans un coin, à jamais…

C’est préparer un repas pendant des heures, en espérant que ça leur plaise, et ne récolter qu’un « Y’a pas des Knackis?« 

C’est se serrer la ceinture pour les emmener voir un spectacle, et entendre à la fin « C’était pas bien » (juste pour nous embêter) (et oui, ça nous embête vraiment…)

C’est leur acheter LE vélo de leur rêve, et devoir le confisquer au bout de 5 minutes car ils font déjà n’importe quoi avec…

C’est essayer de les élever comme il le faut, de les « briefer » avant une excursion à la pharmacie, se faire promettre d’être sages et une fois entrés, les voir courir partout en oubliant toute promesse.

C’est les emmener au parc, pour leur faire plaisir, à eux, et devoir sans cesse faire le gendarme entre leurs bêtises, leurs tentatives d’évasion, leurs colères…

C’est se forcer à aller à la piscine le dimanche matin, pour leur bonheur, et entendre « Non, mais moi, je voulais rater à la maison »

C’est acheter des verres à moutarde avec leur personnage préféré, et bouffer de la moutarde pendant 1 mois tous les soirs, pour au final entendre « Nan mais je l’aime pas lui »

C’est leur apprendre la politesse, leur montrer l’exemple, et dès qu’un inconnu croise notre route, avoir honte à cause d’un « Caca boudin t’es pas beau »

C’est tout faire pour qu’ils soient heureux, en sachant que personne ne fera tout pour notre propre satisfaction,

C’est chercher le toute petite seconde de bonheur dans leurs yeux, puis subir les autres longues secondes où notre ange se transforme en diable.

Oui, on a envie d’être la mère idéale, on agit en conséquence, mais eux, ils ne nous le rendent pas.

C’est normal, me direz vous, ce ne sont que des enfants…

Mais c’est usant. Et mis bout à bout, c’est dévalorisant.

A la fin d’une journée de désillusions, de déception, de « ras-le-bol », on a juste envie de ne plus rien donner, car, de toutes façons, l’issue sera la même: On est pas assez bien, on ne fait pas comme il le faut, on est « pas une gentille maman »

Etre mère, c’est pas tous les jours facile.

Mais être mère, c’est aussi entendre, à la fin de cette journée « Pardon Maman », et voir leur sourire rempli d’amour…

Et oublier…

Et recommencer, le lendemain, à leur redonner le meilleur, en mettant de coté ces petits travers qui font qu’être maman, même si c’est difficile, c’est magnifique, c’est un cadeau, et on ne remplacerait pour rien au monde ces ingrats enfants sans vergogne…

Et comme nos enfants sont nos cadeaux, ils ne nous en font pas… de cadeau…

Allez, courage, vous n’êtes pas seules…

 

photo 2

 

(Vu avez un peu perçu ma journée d’hier?)

 (Ma page Facebook)

 

allomamandodo

16 comments on “Tout donner et ne rien attendre en retour… (Etre mère…)”

  1. Ouf ça fait du bien de te lire.. C’est fatiguant d’avoir l’impression de ne jamais faire assez bien.
    Mais qu’est-ce qu’on les aime 🙂
    Belle journée.

  2. Je n’ai jamais posté …mais là vous m’avez mis les larmes aux yeux, je me suis reconnue dans beaucoup de situations!!!
    mais ce que je déteste c’est le regard des gens quand les situations se passent à l’extérieur…à croire qu’eux n’ont jamais eu d’enfants…ou alors que les leurs étaient trèèèès sages!!!
    merci, pour commencer la journée ça fait du bien!

  3. C’est vrai que c’est dur, usant, et surtout qu’il n’y a aucune récompense à la clé… Mais les jours où c’est très dur pour moi, le soir venu je me demande ce que je ferais sans eux aujourd’hui…

  4. Je me rappelle voir une copine pleurer en me disant : « mais bordel je n’ai aucun retour, ils ne m’aiment pas ces chiards, j’en ai ma claque » je n’avais pas de gosse et je m’étais dit : « putain mais qu’elle est chiante à chouinasser » maintenant j’ai ma gosse et je comprends !!!

  5. Être maman c’est surtout tout oublier qd on reçoit un calin, un gros avec les bras puis un bisou, une petite tête nichée ds notre cou … pffffffff

  6. une bien belle note en effet qui concentre un peu tout… Mais des fois, comme dit FLo FLo, un seul petit geste d’affection peut (presque) tout effacer… Et puis toi tu le vis non stop ! reprendre un boulot dehors ca pourrait etre bon pour toi peut etre :))

  7. Ce magnifique article est juste a propos car en pleine préparation d’anniversaire mais le loulou en question est un véritable monstre depuis 3 jours (lui aussi doit être excité par son passage à 4 ans).

    Démoralisée, ce matin en le laissant à l’école juste après l’avoir grondé parce que j’aurai pu mieux faire et prendre sur moi au lieu de « crier »…
    Vivement ce soir et son câlin au moment du coucher 🙂

  8. On sent le véçu !!! T’inquiète, avoir des enfants, c’est les éduquer de la meilleure façon, comme on a été éduqué. Des fois, ça ne va pas comme on le souhaite, mais il faut se dire qu’il restera quelque chose plus tard, une petite graine qui poussera …. NE DESESPERE PAS !!!!

  9. Il y a un décalage entre ce qu’elles disent et ce qu’elles pensent. Je suis sûre qu’elles sont super heureuse et que tu es la plus géniale des mamans. Si tu es heureuse, elles le seront aussi, alors arrête de te concentrer que sur elle. Penses à toi…

  10. Je suis devenue maman le jour où j’ai décidé d’être égoïste ! car c’est clair, ils nous pompent toute notre énergie. Heureusement, il y a de jolie moment de bonheur, et de retour … c’est ceux là qu’il faut garder en mémoire !
    Bises caro

  11. Offrir le petit velo de ses reves, puis porter le velo et le petit monstre tout le long du chemin parce qu il n a plus envie de faire du velo ni de marcher ni d arreter d hurler meme quand tous mes voisins sortent de chez eux en se demandant qui martyrise ce pauvre enfant grrrr…et mon mari qui arrive la bouche en coeur : he ben mon loulou, que se passe-t-il? Maman te fait encore souffrir ? Haha mdrrr…mais lors du coucher il me fait : maman, calin? Ben oui calin , impossible de te resister !!! ( mais dors vite hein car maman n en peut plus zzzzz..)

Laisse un commentaire!