Je suis là, je la regarde, elle a quelques heures à peine,

Mon corps est vide, mon coeur est plein, elle est à moi cette merveille?

A peine née et déjà je l’aime, mon rayon de soleil, mon graal,

Je sais ça fait cliché, mais bon, c’est un vrai rêve que je regarde,

 

J’ai peur pour elle, j’ai peur de mal faire, je me pose tant de questions,

Je l’aime toujours plus que la veille, même si parfois je pète le plombs 

Suis-je une bonne mère, que dois-je faire? Toujours, toujours ces questions,

Je baisse les bras, je persévère… le coeur à ses raisons.

 

Je la regarde, mon adorée, c’est dingue, elle sait déjà marcher,

Et même parler, courir, sauter, faire des bêtises par milliers…

Je bois ses sourires, je l’observe grandir, j’en reviens pas, ce temps qui passe,

Les bons cotés sont plus petits que les mauvais, il faut vraiment que j’my fasse…

 

J’ai toujours peur, c’est vrai, j’avoue, j’me pose toujours autant de questions,

Mon amour pour elle est aussi fort que ma fatigue, mon ras-le-bol, mes pétages de plombs… 

C’est difficile d’être une bonne mère, 7j/7, 24/24, gérer la maison, 

Je baisse les bras, je pleure, je persévère, je cherche la motivation…

 

Je ferme les yeux, j’suis trop crevée, j’ai envie de partir loin,

Je regrette les jours où j’étais seule, sans personne à qui donner la main,

J’enfile mon sourire de façade, ses premières crises, faut que j’m’y fasse,

J’ai envie d’en finir avec ces problèmes, d’accélérer le temps qui passe…

 

J’ai moins peur, maintenant, et je me pose moins questions,

J’en arrive même à me demander s’ils ont existé, ces pétages de plombs… 

Je suis une mère, ni bonne, ni mauvaise, une mère à ma façon,

Je vais de l’avant, tout en regardant en arrière, des souvenirs s’effacent, je ne garde que les bons …

 

 

J’ouvre les yeux, elle est là, devant moi, à lire son livre, seule, appliquée…

J’en reviens pas, j’ai l’impression qu’hier encore, c’était un tout petit bébé,

Elle sait lire maintenant, son doigt sur la page, concentrée sur les lettres, les phrases,

Et moi je suis là, la larme à l’oeil,

 

A cause de c’putain de temps qui passe…

 

 

Signé La mère qui n'a pas vu le temps passer...
Signé La mère qui n’a pas vu le temps passer…

 

 

 

 

allomamandodo

6 comments on “Et ce putain de temps qui passe…”

  1. Merci. Cela fait du bien de ne pas se sentir seule à se poser autant de questions, que parfois les bons cotés sont plus petits que les mauvais et à cupabiliser en pensant ça…
    Merci de nous rappeler le coté positif. C’est tellement bien de les voir grandir 🙂
    Merci

  2. oh comme je te comprends, parfois je suis épuisée j’ai envie de rien et quand je la voit grandir s’inventer des histoire et lire (elle a 5 ans) je me prends une claque dans la gueule et ça rebooste des bisous et profite du temps

Laisse un commentaire!