Allo Maman Dodo

Ils grandissent trop vite! (La nostalgie des babys)

C’est l’histoire d’un bébé, de quelques kilos…

Joufflu, totalement dépendant de vous, terriblement craquant…

 

Un matin, vous vous réveillez, et vous vous rendez compte que quelque chose à changé… Ce bébé a grandit !

Et pas qu’en taille. Sa façon de penser, de bouger, de parler…

 

Adieu les couches, la bouille ronde, les mains et les cuisses potelées, les yeux ronds d’admiration pour vous, les câlins dans le creux du cou pendant des heures, les premiers mots…

Votre petit cœur devient un enfant.

Bientôt pré-ado… Puis ado…. Et (horreur)… Un adulte !

 

Prise d’une envie irrésistible de réconfort, vous regardez les photos de lui bébé, et les photos de maintenant. La différence est frappante ! Vous vous rendez enfin compte que cette petite chose baveuse ne l’est plus. C’est à présent un être a-part-entière qui vie sa petite vie tranquille, et qui est de plus en plus indépendant.

Nostalgie bonjour !

 

Et d’un coup d’un seul, vous vous surprenez à parler comme votre propre mère :

« Mais de toutes façons, tu resteras toujours mon bébé ! »

Ou pire, comme tante Mireille :

« Oh, dis donc, tu as encore grandit toi! »

 

Tous les jours, des situations vous rappellent à quel point ce petit bébé s’éloigne de toi, et qu’il grandit vraiment trop vite :

 

– Il ne veut plus que vous l’embrassiez en l’emmenant à l’école (Alors qu’avant, pas question de partir sans ce bisou !)

– Il ne cesse de répéter « Non, c’est MOIIII» (En gros : « J’ai pas besoin de toi !)

– Il veut tout faire seul (Du coup, vous commencez à vous sentir inutile !)

Il refuse que vous l’appeliez « Mon bébé » (Pourtant, c’est votre bébé !)

– Il veut une tablette en cadeau pour ses 4 ans. (4 ANS !)

– Vous bloquez toujours lorsque vous prononcez son age. (4 ans punaise !)

– Vous passez votre temps à changer leur garde robe car ils ne cessent de passer à la taille supérieure ! (le 5 ans n’a duré que quelques jours… dans ma tête !)

– Vous entendez de moins en moins « Maman » (ce mot répété en boucle qui vous agaçait commence même à vous manquer)

– Vous réussissez à aller aux toilettes SEULE (et même a prendre une douche tranquille)

– Il vous arrive de vous ennuyer (oui, truc de dingue !)

– Vous n’allez plus au rayon « bébé » dans les magasins (Ok, vous y passez juste pour vous rappeler des souvenirs !)

Ce n’est plus lui qui vous réveille, mais l’inverse ! (Ca valait le coup de me faire dormir 4h par nuit pendant 2 ans, hein !)

– Il est invité à une pyjama party (Déjà)

– Il vous réclame de l’argent de poche (Non mais ho !)

 

S’il n’arrête pas de grandir, un jour, il vous dépassera (Ce jour là, vous aurez le feu vert pour aller vous acheter des chaussures avec 14cm de talons!)

 

 

Alors oui, certaines fois, on aimerait que notre enfant grandisse. Pour ne plus lui changer les couches, pour ne plus à avoir à se courber 4 fois par jour pour lui faire et défaire ses lacets, baisser son pantalon pour le pipi, aller l’essuyer…

 

Mais quelques temps après, on regrette ces moments où on pouvait l’habiller comme on voulait (alors que maintenant, il refuse de mettre tel ou tel t-shirt qu’on lui a préparé), le prendre dans ses bras (alors que maintenant c’est mission impossible), ou tout simplement passer du temps avec lui (les dessins animés, c’est mieux quand même !).

 

 

Non, mais c’est pas vrai… Hier, il mettait du 4 ans et chaussait du 27, et d’un coup d’un seul (ou presque), il a 12 ans, met du 35, te réclame un téléphone portable et s’enferme dans la salle de bain pour prendre sa douche…

Un peu comme dans Le Roi Lion, ce moment où Simba prend 15 ans en une chanson!

Attention, je sens pointer un soupçon de tristesse dans votre regard (oui, j’écris en sachant d’avance vos réactions, chers lecteurs !). NE SOYEZ PAS DEPRIMES !

 

Plusieurs solutions s’offrent à vous !

 

* En profiter pour penser à vous !

Oui, il grandit, et moi, je vieillis, donc ne gâchons pas ce temps précieux et amusons nous ! Allo Carine ? Soirée Mojito, ça te va ?

 

* Retarder cette course contre la montre.

Ne pas le presser à grandir. Ne pas le presser à être plus grand, à jouer à des jeux de grands, ou regarder des films de grands. Laissez le au maximum dans son univers. Je vais parler comme tante Mireille : A 12 ans, nous, on jouait encore aux poupées ! Maintenant, à 12 ans, elles se maquillent et se prennent pour Beyonce ! Et bien, c’est décidé, on va aller au spectacle de Tchoupi. Oui, tu as bien entendu. Oui, je sais que tu as 6 ans, et alors !

 

* Faire un bébé.

Oui, c’est bien connu, quand un enfant grandit, on en fait un autre pour oublier le temps qui passe, ce n’est pas comme ça que ça marche ?

 

Nan, j’déconne. Ne refaites pas de bébé.

 

Ca me donnerait envie d’en refaire un…

 

 

En tout cas, quoi qu’il arrive, n’oubliez jamais :

 

Les jours paraissent parfois longs, mais de toute évidence, les années, elles, passent à une vitesse…

Alors, profitez !

 

allomamandodo

3 comments on “Ils grandissent trop vite! (La nostalgie des babys)”

  1. Oh je suis en plein dedans en ce moment avec mon « grand » de 5 ans, je sais que c’est le dernier alors c’est encore plus dur de le voir grandir…Mais en même temps ça fait du bien, mais ça passe vraiment trop vite…

Laisse un commentaire!

%d blogueurs aiment cette page :