Avoir un enfant, c’est magique, c’est inné… Enfin Presque!

 

Se retrouver du jour au lendemain maman bouleverse la vie, et il se passe mille et une choses dans nos têtes.

Des questions farfelues, des hésitations, des choses que l’on pense sans s’en rendre compte et qui peuvent nous faire honte!

 

Alors parce je suis cash, et qu’on a (presque) pas de tabou, je vais te détailler

Tout ce que les jeunes mamans n’ont jamais vraiment osé demander…

Et tenter d’y apporter des réponses !

 

chut.1

 

Ce que l’on ose pas dire tout haut après l’accouchement :

 

Mais POURQUOI ????

J’ai le droit de me lever et de partir à l’autre bout du monde, là, maintenant, toute seule?

On a toutes plus ou moins eu cette pensée, ce réflexe qui nous fait demander quelle idée nous est passée par la tête lorsqu’on a voulu fonder une famille. Parce que maintenant, c’est pour du vrai… On ne vit plus que pour soi-même, on a une responsabilité. On est maman, et on doit assumer. C’est parti pour minimum 18 ans ! (Je dis minimum, parce que de nos jours, ça peut durer plusieurs années de plus, pour leur plus grand bonheur bien sûr !).

Allez, KEEP COOL, c’est humain de penser ça, et de vouloir se cacher dans un trou de souris pour évacuer ce stress soudain. Mais pas de place aux regrets lorsqu’on est maman, sinon c’est le baby blues assuré !

« Pourquoi j’ai fait un enfant ? », cette pensée, tu vas aussi l’avoir quand il aura repeint les murs avec l’éosine, le sol avec la farine, dessiné à l’encre indélébile sur tes joues et coupé les cheveux de sa sœur !

La réponse : Parce qu’un enfant c’est le but ultime d’une vie, et tu auras tout le temps de partir au bout du monde dans quelques temps ! (Sois patiente et profite !)

.

.

Je trouve qu’il a quand même une tête bizarre, c’est normal de penser ça ?…

“Mon bébé c’est le plus beau”, c’est ce qu’on pense toutes… Oui, mais n’empêche, quand on le regarde de plus près ce bébé, on peut le trouver bizarre (et avouons le, il existe des mamans qui trouvent leur bébé carrément MOCHE à la naissance!).

Forcément, pendant des mois, on l’a imaginé, ce petit bout d’choux. Il aura des cheveux ? Les yeux de quelle couleur ? J’espère qu’il sera pas trop « fripé » ! Les premiers jours, bébé est « brut de décoffrage», il faut l’accepter « en l’état », mais il faut l’excuser, tu sais d’où il vient! Et puis, les cheveux, les petits plis, les yeux parfois « durs », tout cela va se modifier dans les jours à venir ! Et plus tard, tu rigoleras bien en regardant certaines photos ! (« Oh, on dirait Gollum du Seigneur des Anneaux ! »).

La réponse : Oui, c’est normal de penser ça, être maman c’est aussi savoir être objective de temps en temps !

.

.

 

Mais c’est vraiment le mien, ce bébé ?

Il a l’air différent d’hier… Vous n’auriez pas fait un échange de bébé comme dans le téléfilm que j’ai vu la dernière fois ?

La dernière fois qu’on me l’a amené, il paraissait plus petit…

Ce questionnement est très courant dans la tête des toutes jeunes mamans. Pas d’inquiétudes, de nos jours, tout est fait pour correctement nommer (« tracer », si on ose dire !) les bébés, et s’assurer qu’ils retournent auprès de leur mère après chaque soin nécessitant un déplacement.

La réponse : Oui, c’est le tien, regarde, il est aussi craquant que toi ! Et arrête de te poser de telles questions !

.

.

Mais pourquoi ca pue à ce point?

Comment est-il possible que d’un si petit être sans défense puisse sortir une telle odeur abominable?

C’est ça, en fait, son moyen de défense… Pour que les mères n’aient pas TROP d’amour pour leur bébé, pour qu’elles redescendent un peu de leur nuage, dans la réalité? Parce que là, c’est vraiment écoeurant!!!

Mais tu DOIS résister, réussir cette épreuve olfactive, car en fait, tu t’y habitues vite. Tu changes la couche en moins temps qu’il n’en faut pour que l’odeur arrive jusqu’à tes narines, tu enroules la couche et la lances dans la-super-poubelle-anti-odeur (ou dans un sac que tu fermes illico) et le tour est joué !

La réponse : Comprenons tout ça : Bébé nait, son corps n’est pas habitué à ce nouvel environnement, et il doit évacuer les cellules de l’intestin (méconium), ce qui provoque des selles ressemblant à du goudron à l’odeur de poisson pourri… Et si tu le nourris au sein, c’est pire ! Acide et jaune… Courage, l’odorat n’est pas le seul sens qui va t’en faire baver !

.

.

 

Comment on enfile ce putain de body de bordel de %ù^$*£ù!!!

Même si ces petits vêtements minuscule, tu les a préparés, lavés, examinés… Le jour où tu t’en sers pour la première fois, y’a de quoi s’arracher les cheveux !

 

Même si ces petits vêtements minuscule, tu les a préparés, lavés, examinés… Le jour où tu t’en sers pour la première fois, y’a de quoi s’arracher les cheveux !

Il y a les bodys ouverture devant, les ouvertures cache-cœur , les ouvertures coté, mais aussi les ouvertures dos…

Et comment enfiler la manche sans le casser ? Vais-je oser lui bouger le bras ?

Habiller ton bébé est comparable à une épreuve de jeu télé, il faut rester zen, mais aller vite (sinon il va attraper froid) et obtenir un résultat visuellement potable. Et non, l’emmitoufler dans une couverture, ça ne compte pas !

La réponse : Reste calme, et prépare tout avant de prendre ton bébé sur la table à langer ! On ouvre les petits boutons, on pose tout à plat, on défini l’endroit de l’envers, et on sourit, parce qu’habiller son bébé, c’est un chouette moment ! (Ou alors, on missionne le papa qui galérera tout autant !).

 .

.

 

Mais c’est quoi ce pu%$*` de périnée dont tout le monde parle?

On ne m’en avait jamais parlé avant que je sois maman. Il faut le rééduquer, parait-il… Mais je n’arrive même pas à m’asseoir correctement sur une chaise, je me trimballe avec mon cousin partout où je vais et on me dit que je vais devoir passer 10 heures avec une personne inconnue qui analysera mon intimité à la recherche de ma fermeté perdue… Et puis, je ne sais pas trop comment faire pour le travailler vu que je ne sais pas où il se cache !

La réponse : C’est un muscle qui se situe entre le vagin et l’anus (pour parler clairement !). Il est malmené pendant la grossesse (le poids du bébé pèse dessus), et lors de l’accouchement, ce muscle est fortement étiré ce qui provoque son relâchement. Si tu ne le renforces pas, tu auras des désagréments non-négligeables pendant tout le reste de ta vie ! Notre conseil : la technique du « stop-pipi », oublie de suite et file voir une sage-femme ou un kiné formé à cette rééducation spécifique !

.

.

 

Quand vais pouvoir refaire l’amour? Ca va faire mal ? Est-ce que je ne suis pas déformée à jamais ?!

Rassure toi ! Le corps est malléable, et heureusement pour nous ! Et il a également une mémoire… C’est comme le vélo, on n’oublie pas ! Et poser cette question autour de soi, ce n’est pas évident. Les statistiques sont larges, certaines femmes remettent le couvert au bout de quelques jours, et d’autres attendent plusieurs mois.

La réponse : Le feeling ! Retrouver sa complicité, la tendresse, c’est important avant tout premier rapport après l’accouchement. Certains disent qu’il faut attendre le feu vert du gynéco qui intervient un mois après l’accouchement, mais si tu souhaites le faire avant, c’est aussi bien car tu pourras parler d’éventuels problèmes. Alors : Non, ça ne fera pas forcément mal, c’est juste l’appréhension qui pourra te crisper, et non, ca ne sera pas une seconde « première fois », mais ça sera différent !

 .

.

 

Je ne suis plus enceinte, mais j’ai ENCORE envie de sandwich Cornichon/camembert/chocolat…. C’est normal?

Même après avoir accouché, tu as encore des habitudes alimentaires plus que bizarres. Souviens, toi, la mémoire du corps, et les hormones encore présentes, toutes ces habitudes sont encore encrées, et si tu veux perdre le fameux « bidon-post-grossesse », tu vas devoir chambouler ton alimentation !

Et pas qu’en qualité… En quantité également! (Petit-Dej, collation, Déjeuner, Collation, Gouter, Diner, Souper, Fringale de nuit…). Mais de toutes façons, bébé t’accapare tellement que tu sauteras souvent ces petits grignotages !

La réponse : Oui, c’est normal ! On ne peut pas perdre les “bonnes” habitudes qu’on a eu pendant 9 mois! Mais promets-nous, ne le fais jamais en public, ça peut choquer ! (C’est vraiment bon le mélange cornichon/pâte à tartiner ?!)

.

.

 

Mais pourquoi il plleeeuuurrreeee encore !????

Après avoir épuisé toutes les solutions possibles aux pleurs de bébé (tu lui a changé sa couche, tu l’as nourrit, fait faire son rot, caressé le ventre, vérifié sa température, fait faire la sieste, fait des câlins, rassuré, dorlotté …), bébé pleure encore.

La réponse : Le bébé est un être complexe, qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Et bien qu’on essaye d’être la plus attentive possible, la plus aimante, de tout faire correctement, il y aura TOUJOURS des zones d’ombres, des choses inexplicables. Bébé pleure encore et encore… Pourquoi? Cette question restera à jamais un mystère (Mais ici on a envie de répondre : « Pour ne pas que tu fasses le prochain trop vite ! »).

 .

.

 

C’est quoi le numéro du SAV ?? Je peux l’échanger sous combien de jours ?

Comment ça, c’est pas satisfait ou remboursé ?

Parce qu’il y a pas mal de petits vices cachés ! Je l’avais commandé avec l’option « Nuits de 8h » et « Pleurs pas trop stridents »…

La réponse : Non, on ne peut pas l’échanger. En revanche, on peut facilement s’en « débarrasser » chez papi-mamie ou chez tata le temps de souffler, de se faire un resto, d’aller chez le coiffeur et de revenir plus zen, avec une réelle sensation de manque ! Alors n’hésite pas à échanger bébé contre une séance de cinéma de temps en temps !

.

.

 

Il m’agace, je ne peux plus le supporter, c’est normal ?

Oui, c’est normal ! Parfois, la coupe est pleine, ce joli petit bébé joufflu ne nous inspire que de l’énervement et de l’exaspération. C’en est trop ! L’accumulation de fatigue, les pleurs constants, le sentiment d’isolement, le manque de confiance en soir et l’incapacité à tout gérer provoque un ras-le-bol qui peut vite déboucher sur un burn-out.

La réponse : Aimer quelqu’un, c’est aussi en découvrir les limites ! Regarde : Parfois tu peux en avoir marre de ton conjoint, même si tu l’aimes ! Les bébés, c’est pareil, et être maman ce n’est pas tout rose. Tu as le droit d’en avoir marre, que ses pleurs te hérissent les poils, de ne plus avoir envie de poser les yeux sur lui, de penser que la vie c’était mieux avant… En général, cet état ne dure pas, et ton cœur d’artichaut reprend vite le dessus !

Alors rassure toi, c’est normal et dans quelques années, c’est ton ado qui ne pourra plus te supporter ! Les émotions, c’est humain, après-tout !

.

.

 

Ca veut dire quoi “Faire ses nuits”???

C’est bien gentil de demander s’il fait ses nuits, mais à partir de quand je peux déclarer que mon bébé dort bien la nuit ? Et pourquoi le mien se réveille encore toutes les 2h alors que le bébé de ma copine fait ses nuits depuis qu’il a 3 jours ?

Ce concept de « faire ses nuits » est totalement injuste. Parce que chaque bébé est différent, et comme dans une tombola, on gagne, où on perd ! Soit tu auras un bébé qui dormira 6h de suite dès la naissance, soit tu devras attendre des mois (années) pour qu’il te laisse dormir tranquille. Mais ne les accablons pas, ces petits loulous ont des besoins, même la nuit… Manger (principalement) mais aussi téter, faire un câlin, faire pipi, et ça les empêche de dormir correctement.

Et le pire, c’est que ce n’est pas parce que ton bébé fait ses nuits que toi tu les fais aussi ! Tu garderas l’habitude de te réveiller la nuit (sans réussir à te rendormir) alors que ton bébé, lui, sera au pays des rêves ! Injuste, tu vois ?

La réponse : Tous les bébés font leurs nuits ! Oui, des nuits au pluriel ! Plusieurs petites nuits de 2/3h… On dit que le bébé « fait SA nuit » lorsqu’il réussit à dormir d’une traite pendant plus de 7heures (ce qui correspond à une nuit moyenne d’un adulte). En gros, il fait sa nuit quand il ne dérange pas la tienne… Alors, courage, ça viendra (PS : Tu pourras te venger à l’adolescence lorsqu’il dormira 13h d’affilé et que tu le réveilleras le week-end à 7h au lieu de 11 !).

.

.

 

 

Il est malade ? Il a quoi là ? J’appelle le docteur? Le samu? Ou ma mère?

L’angoisse de la maladie, on connaît toutes ça !

Comment juger de l’état de notre enfant, savoir si c’est grave, s’il faut l’emmener aux urgences ou juste lui donner du doliprane. Cette question, on l’a toutes posée à notre homme : « On fait quoi ? ».

La réponse : L’instinct ! Suis ton instinct et ne culpabilise jamais d’avoir été « déranger » les urgentistes à cause d’une forte fièvre, car c’est leur travail de soigner les gens, et mieux vaut être trop vigilent que pas assez. Et lorsque ton enfant a de la fièvre plus d’une journée, un petit coup de fil à to docteur ne coute rien (surtout s’il fait des cartes de fidélité !). PS : Ecoute ta mère, mais pas trop !

.

 

Mais à quel âge je vais pouvoir arrêter d’aller l’aider aux toilettes ???

Non, parce que, là, y’en a marre ! On pensait en avoir fini avec les couches, l’odeur, le pipi qui coule sur les doigts, et j’en passe (être maman, c’est « so glamour » !), mais non, à 4 ans, il continue à me demander de venir l’essuyer… Devoir « torcher » son gosse tous les quarts d’heure (oui, la vessie de l’enfant est capricieuse), ou nettoyer le « trop plein » sur le carrelage des WC, on en peut plus !

La réponse : Patience ! Ca peut durer 5 ans… La continence c’est compliqué, l’enfant a besoin d’être rassuré. Etre propre ne signifie pas être totalement autonome. Alors, au lieu d’accourir à chaque « Maman j’ai finiiii », demande lui d’essayer tout seul, montre lui, encourage le, et ça viendra !

.

.

 

Et enfin, LA question qu’on se pose sans oser se l’avouer :

dire.

.

Suis-je une bonne mère ?

Notre réponse : Bien sur, vu que tu te poses la question!

Et plus sérieusement, aimer son enfant, lui donner de quoi s’épanouir et l’élever selon ses propres convictions, toujours dans la bienveillance et la douceur, c’est ça, être une bonne maman !

 

Alors, on se le promet, on arrête d’avoir honte de se poser toutes ces questions et on déculpabilise !

 

C’est bon ? J’ai répondu à toutes tes questions ?

 

De rien. Je t’en prie. Je suis là pour ça.

 

 

 

((Chronique écrite pour le magazine Baby&Cie))

 

humour maman blog

allomamandodo

3 comments on “Les 15 questions inavouables des mamans! (#Humour!)”

  1. Avoir un enfant, c est le but ultime d une vie ? Non non, c est juste ce que notre société nous enfonce dans le crâne a coups de marteaux-piqueurs…. Je connais des couples sans enfants trèeeees heureux….et par moments (souvent), je les envie. Non, c est juste qu’il faut du monde pour payer les retraites, de la main d oeuvre, et surtout des consommateurs. J y ai beaucoup réfléchi depuis que j ai un enfant. Et il ne m a absolument rendue plus heureuse. Voilà le réel tabou.

  2. Juste envie de dire à dans 20 ans ces questions seront minim à côté de ce Qui nous attend. Profiter un max. C est que du bonheur même si on ne sent rend pas compte quand ils sont petit. Et surtout oui nous sommes de bonnes maman. Courage.

Laisser un commentaire