Allo Maman Dodo

Ma visite du centre de recherche et développement de Pampers (je te dis TOUT!)

Il y a deux semaines, j’ai eu l’immense chance de pouvoir entrer dans l’antre d’un des géants de la puériculture dans le Monde: Pampers!

Nous débarquons donc, l’équipe Pampers + des journalistes + la blogueuse belge Melo On The Cake + le blogueur un peu belge Papa Online + moi, au German Innovation Center de Schwalbach en Allemagne…

Là bas est situé le siège de Procter & Gamble qui possède Pampers (mais aussi Gillette, Clearblue, Wella, OralB, Braun, Ariel, Lenor, Mr Propre, Always, Vicks…).

Je vais donc aller visiter l’endroit où se passent l’innovation, où se font les recherches sur les couches pampers bébés, les études, bref, les trucs sérieux…

Vais-je réussir à ne pas faire la zouave?

Allez, c’est parti:

 pampers 11ere couche en 1956, 1ere couche Pampers en 1961, arrive en France en 1978…

pampers 2

pampers 3

 Donc, mes chères mamans qui m’avez demandé:

Quelle est la différence entre Simply Dry / Baby Dry et Active Fit / New Baby /Easy Up?

La principe d’absorption Pampers est le même, mais les couches montent en gamme. Les dernières innovations sortent sur les Active Fit, haut de gamme (ainsi que New Baby et la culotte Easy Up), la Baby Dry est moyenne gamme et la Simply Dry entrée de gamme (elle est un peu plus épaisse car moins chère donc on utilise pas les derniers procédés technique, il n’y a pas de bandes de lotion…)

Voyons ça en détail…

PAMPERS 5

 Les couches sont de plus en plus absorbantes, plus rapides à capter les liquides, et plus fines.

Pour mettre au point ces couches, Pampers à besoin d’une « armée » de mamans (et papas!) testeuses qui acceptent de faire porter les prototypes des prochaines nouveautés à leur bébé. Il y en a presque 2000 par semaine! Une centaine de parents vient donc au centre chaque jour…

PAMPERS 6Dans les bacs, des produits existants, de la marque Pampers mais aussi de marque concurrentes, et également des innovations Pampers pas encore sur le marché.

Les mamans viennent aussi directement avec leur bébé (couche de la nuit encore enfilé) pour tester l’évaporation de l’eau et l’humidité sur la peau…

(Il y a aussi des tables rondes de mamans, et tests d’ajustement de couche, où le bébé est placé au milieu de 20 caméras qui le modélisent en 3D pour voir comment la couche bouge sur le bébé et repérer les éventuelles fuites)

PAMPERS 7

On teste donc sur une cuisse (au sec), puis sur la fesse (ayant été en contact avec le pipi/caca):

– L’humidité qu’il reste à la surface de la peau après la nuit

– L’humidité qu’il reste à l’intérieur de la peau

– Le PH (sa vitesse de retour à la normale.)

Ca me fait venir à une question:

Les fesses rouges, c’est dû à quoi?

En fait, le mélange des enzymes digestives des selles et des urines produit naturellement de l’ammoniac qui augmente le PH et activent d’autres enzymes digestives qui agressent la peau et provoquent des érythèmes fessiers. C’est donc primordial de retrouver vite un PH normal).

Si on nettoie mal le bébé, le PH ne redescend pas bien et les irritations peuvent survenir… Et il faut égalamment changer bébé régulièrement.

PAMPERS 8

On continue la visite avec les tests en laboratoire, comme ceux qu’on voit à la TV! (et que j’avais réalisé ici et !)

PAMPERS 9

Au centre de recherche, il n’y a qu’une ligne de production « pilote » (l’usine de production est à 200km). Sur cette ligne, on ajuste les sections de production (ZUT on a pas pu prendre de photo! Mais c’est plein de rouleaux, avec les voiles, les élastiques, châssis d’un coté et absorbants de l’autretc qui sont assemblés, coupés, pliés, et hop, emballés!)

Pour info: 1 ligne de prod = 1 million 1/2 de couches par jour!

Mais avant de produire, faut tester les prototypes! Allez, on fait comme dans la pub!

PAMPERS 10PAMPERS 11

Point sur ces « microbilles »:

Ce sont des microcapteurs, ces polymères super-absorbants sont des sels de polyacrylates de sodium. Ils gonflent en absorbant.

Vos questions: Mais c’est pas dangereux ces machins?

Réponse via le site « couche-bebe.org »: « Les caractéristiques des polymères super-absorbants sont bien connues. En particulier, ils ne sont pas sensibilisants pour la peau, ni pour les muqueuses, et leur potentiel d’irritation est faible. Au regard de ces substances, la bonne tolérance des couches bébés à usage unique a été démontrée par des tests de sécurité produit (dermatologiques, …) et par des études cliniques qui ont été publiées dans la littérature scientifique (« Journal of Diseases of Children »). » En gros: C’est testé et non dangereux.

Et le TBT?

(Toujours pareil, réponse du site couche-bebe.org: « Le Tributylétain (TBT) est un composé organique de l’étain reconnu comme un perturbateur endocrinien. En mai 2000, GREENPEACE Allemagne réalisait des tests qui révélaient des traces de TBT dans certaines couches bébés vendues sur le marché allemand. Et inquiétait les parents à tort. En effet, les traces révélées sont apparues être d’un niveau extrêmement faible, très largement inférieur au niveau de sécurité déterminé par l’OMS. Les fabricants ont immédiatement fait procéder aux études et contrôles nécessaires, pour déterminer l’origine de la présence de cette substance qui n’est pas utilisée dans la fabrication des couches. En juillet 2000 puis en 2001, après de nouveaux tests, GREENPEACE Allemagne a constaté qu’il n’y avait pas de traces de TBT dans les couches. » En gros: Y’en a pas!

Et le chlore?

« L’idée du chlore dans les couches-bébés est associé au traitement de la cellulose.
La cellulose est purifiée et traitée, ces opération blanchissent la pâte et la rende plus absorbante. Pour des raisons environnementales, le blanchiment au chlore élémentaire à été progressivement éliminé de l’industrie des pâtes cellulosiques. La mention « sans chlore » ne correspond plus aujourd’hui à un signe écologique distinct étant donné que c’est le cas de la très large majorité des produits. » Pampers ajoute qu’il n’y a plus de chlore libre lorsqu’on traite la pâte à papier (cellulose) pour qu’il devienne absorbant.

PAMPERS 12

Et dès le mois d’avril arrivent sur le marché les nouvelles couches Active Fit qui sont donc différentes de celles d’avant…

Mais qu’est ce qui change???

PAMPERS 13

Qu’en est-il de vos questions? (Oui, j’avais noté, j’ai demandé!) (Attention, je ne fais que redite ce qu’on m’a répondu!)

A quand une couche écologique Pampers?

Pour garantir une qualité optimale, Pampers ne peut utiliser des produits non-efficaces. De plus, le label « ECO » se doit de représenter 5 ou 10% du marché. Pampers étant leader, il ne peut pas postuler car si ils l’obtiennent, ce label ne voudra plus rien dire car il sera partout. De plus (comme pour Blédina) les produits utilisés sont davantages testés, contrôlés et tracés que dans le « bio ». Aucune matière n’est toxique, depuis des années, les substances « polémiques » ont été remplacées. Les capteurs sont testés, sur les critères américains encore plus stricts que par chez nous (tests toxicologiques etc…)

Concernant, l’environnement, Pampers s’engage. E, réduisant la taille des couches, on gagne en finesse, donc en transport! On considère le cycle de vie d’une couche de la fabrication jusqu’à la mise à la poubelle.

Pampers a une politique de ZERO DECHET dans les usines. Les couches, autrefois coupés au niveau de l’entrejambe, sont désormais rectangles pour éviter ce gauchi de matière.

En réduisant la quantité de cellulose, Pampers a réduit de 10% l’impact CO2. En 20 ans, Pampers a réduit de 50% le poids d’une couche, et de 50% son épaisseur. On gagne 30% de transport grâce à l’innovation, et à la vue de la production gigantesque de l’usine, ce sont des milliers de camions économisés, donc du carburant, etc…

La biodégradabilité de la couche n’est pas utile car on la jette directement à la poubelle et que dans les décharges, une loi européenne interdit les produits biodégradables. On ne peut utiliser de « coton bio » car la cellulose est la seule à absorber, le coton rend l’humidité lorsqu’on appuie dessus.

Pourquoi c’est si cher?

Voila pourquoi! La recherche, le devellopement! Les autres marques se contentent de reproduire les innovations, mais Pampers les pense, les mets au point. Et utilise des matières premère de qualité, et refuse d’utiliser des voiles moins chers…

Pourquoi pas de taille 6?

Ca existe! en phamacie!

Voila, j’ai fini, t’as vu, j’ai réussi à tout noté et à rester (un peu) sérieuse!

Et oui, dans un prochaine article, tu auras donc le droit à une vidéo de moi-même (super à l’aise et naturelle face à la caméra, humhum!)

PAMPERS 14

coming soon…

D’autres questions? Les réponses sont ici et !

Bon, alors? Tu as aimé mon article?

Oups, j’oubliais…

PAMPERS 15Pas de rencontre blogueurs sans photo de chiottes!

 (si tu as d’autres questions j’essaierai d’y répondre dans un prochain article!)

(Les extrémistes de la couche lavable, jetez un coup d’oeil ICI! Je ne suis pas pro-pampers de base, hein, je vous informe juste de ce que j’ai appris là bas!)

Ma page FB est ICI, et on s’y marre bien!

allomamandodo

34 comments on “Ma visite du centre de recherche et développement de Pampers (je te dis TOUT!)”

  1. Juste superbe article. Tout est bien expliquer, je suis pas déçue d’utiliser des pampers pour petit bout.
    Excellentes les photos avec PapaOnline 😉

    • Oui c’était dur de tout dire sans être chiante! je l’ai écrit de la façon que j’aurai aimé le lire 😉 Tant mieux si ça marche alors!

  2. Bravo pour cet article, j’ai adoré te lire! Je suis pro couches lavables mais depuis 1 an j’utilise des jetables pour la nuit. J’ai appris plein de choses tout en me marrant, comme d’hab!

  3. bonjour;
    reportage très intéressant même si je reste une inconditionnelle de pampers!!
    ayant déjà testé d’autres marques et mes enfants ayant eut les fesses rouges la question ne s’est pas posé longtemps.
    Merci

  4. article très interessant avec une pointe d’humour mais je ne comprends pas bien les arguments de pampers sur certains points… en quoi les couches bios sont elles pourries et non absorbantes? pourquoi ne pas proposer une gamme ecologique en plus des autres gammes je vois pas le rapport avec le fait d etre leader… et ca me fait juste halluciner de faire autant de test, de payer des gens a tester des centaines de couches, a demander a des centaines de parents de tester, ce ne sont que des couches hein?! ca aurait été interessant de leur dire que les couches ultra absborantes c est bien mais du coup ca repousse peut etre l age de la propreté et du coup on donne encore plus d argent a pampers 🙁

    • Oui, j’ai bien essayé de creuser, mais en fait je pense qu’ils ne voient pas l’utilité de faire une couche totalement écolo car moins efficace et pas rentable pour eux (une ligne de prod spéciale pour un si petit marché)…
      Mais peut être que ça viendra, hein!

  5. hein??? c’était pas constructif mon comm?
    Bon, je sui sdeg, parce que l’an dernier, on m’a proposé de visiter le centre et que je ne pouvais pas, et que cette année, rien, zappée, oubliée.
    MAIS. Tu as fait un super résumé, drôle et intéressant à la fois.

    Alors bravo!

  6. Merci grâce à toi, je comprends la différence entre les catégories de couches Pampers, je prends toujours au pif.
    Excellent article plein d’humour

  7. hyper constructif ton article
    meme si j’ai utilisé des pampers qu’à la naissance apres j’ai pris des marques de supermarché car les pampers sont trop cher mais avec les promos elles sont hyper abordable.

  8. On en apprend tous les jours. Merci.
    Je viens de découvrir votre blog et j’aime votre manière d’écrire et de présenter les choses, alors bravoooooo 🙂

  9. Quelle belle visite!!! merci pour ton article ma belle j’ai appris plein plein plein de choses!!!
    belles photos avec JP dans les chiottes !!!
    Et moim la taille 6 je le trouve en supermarché sisisi !!!!!!!!!

    bisous bisous !!!!!!!!!!

  10. J’ai tout lu et je regrette vraiment pas du tout d’avoir toujours mis les jolies fesses toutes roses de tichou dans des pampers … merci pour ces renseignements !!

  11. Ah. Donc si on utilise des couches lavables, on est quand même un(e) extrémiste. Bah au moins ça coupe court à tout éventuel débat, spa con. Et puis bon bledina y sont pas bio mais y font vachement plus de tests que les bio. Ah. Dans ce cas…. On trouve des pesticides dans les pots pour bébé (bah non pas dans les bio, désolée…) mais paraît que c’est pas grave parce que bledina fait des tests… nous font chier ces écolos quand même

Laisse un commentaire!

%d blogueurs aiment cette page :