Mais pourquoi une journée de la Femme?

Mais pourquoi une journée de la Femme?

Pourquoi une journée de la Femme le 8 mars?

journée de la femme

Je n’aime pas particulièrement l’idée d’avoir une journée consacrée aux Femmes.

Car elle ne devrait pas exister, parité oblige.

Mais quand je vois le sexisme dans le monde du travail, les écarts de salaire (20% de moins sur notre fiche de paie à travail égal, et 40% de moins à la retraite), la mixité rarement atteinte dans les institutions (et dans les postes importants des sociétés), la faible représentation des femmes dans les médias, dans la culture en général,

Quand je vois la part encore trop faible de femmes entrepreneurs, la précarité des mères vivant seules,

Quand je vois que la femme n’est pas traitée comme elle le devrait, quand je vois les mauvais traitements infligés à certaines femmes, les agressions, quand je vois certaines pratiques encore utilisées dans certains pays, des humiliations, des mutilations,

Quand je vois que le simple fait de naitre avec le sexe féminin nous place en position d’infériorité et peut conduire à notre mort prématurée,

Quand je vois que la violence conjugale est encore trop banale (1 femme décède tous les 2,8 jours victime de son conjoint), et les agressions sexuelles qui ne seront jamais punies car jamais dénoncées, même au sein du couple (oui, dans les couples aussi, il y a des viols),

Quand je vois que le corps des femmes est encore trop stigmatisé, et que beaucoup d’entres elles n’osent pas être féminines de peur du regard des gens, qu’elles sont mal vues si elles se dévêtissent, si elles allaitent en public, si elles portent le voile,

Quand je vois qu’hier encore, les femmes n’avaient aucun droit, et qu’aujourd’hui on a encore besoin de se « battre » pour exister comme on le devrait,

Je pense qu’une « Journée des Femmes », c’est utile!

Mais quand je vois que depuis quelques années, ça change,
Et que dans quelques années, on n’aura plus à clamer les mots « égalité, parité, respect » lorsqu’on parlera des Femmes,

Ca me donne de l’espoir.

journée de la femme

Mais les mentalités doivent changer. Il est fini le temps ou le père de famille subvenait aux besoin de la tribu, qu’il mettait les pieds sous la table pendant que la chère mère au foyer gérait le quotidien…

Selon le Credoc, les hommes pensent de moins en moins qu’une femme doit assurer l’essentiel des taches ménagères du foyer, ou qu’elle doit absolument se concentrer sur son enfant. Pouvoir conjuguer sa vie de famille et sa vie professionnelle est un idéal pour les hommes, une vraie nécessité pour les femmes.

Mais pourquoi les femmes passent 45 minutes à s’occuper de leur enfant chaque jour, alors qu’un homme n’en passe que 19?

Pourquoi 30% des femmes travaillent à temps partiel contre seulement 7,2% des hommes?

Pourquoi sur 10 entreprises créés, seules à peine 3 le sont par des femmes?

Pourquoi encore 217000 femmes par an se déclarent victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part du conjoint ou ex-conjoint?

Pourquoi sur 84000 viols (ou tentatives), seules 10% des femmes osent porter plainte?

Elle est ou l’égalité, la parité? Il est ou le respect?

(chiffres mis en ligne par le Ministère de la santé, des affaires sociales et des Droits des femmes: Les chiffres clés de l’égalité)

journée de la femme violence

La journée du droit des Femmes, ce n’est pas UNE journée pendant laquelle les femmes seront dispensées de faire le ménage, de s’occuper des gosses, ou de préparer le repas du soir, c’est une journée où on parle des avancées réalisées au cours de l’année, et où on pointe du doigt les problèmes et les choses à changer.

Parce qu’avant 1907, les femmes mariées ne disposaient pas de leur salaire, et on a du attendre 1938 pour qu’elles ne dépendent plus juridiquement de leur mari,

Avant 1944, les femmes ne pouvaient pas voter, et avant 1970, elle n’exerçait aucune autorité juridique sur leurs enfants.

Avant 1980, le viol n’était pas considéré comme un crime,

Et il y a 2 ans encore, il n’existait pas de  loi sur l’égalité femmes-homme (« dans toutes ses dimensions (…): égalité professionnelle, lutte contre la précarité spécifique des femmes, protection des femmes contre les violences, image des femmes dans les médias, parité en politique et dans les responsabilités sociales et professionnelles ».)

On en a fait du chemin, et on en fera encore. Parce que, bordel, c’est pas juste d’être une femme!

Alors… Pourquoi une journée de la femme?

 

Tant qu’on se posera cette question… Cette journée sera nécessaire.

« Appeler les femmes le sexe faible est une diffamation ; c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes. »
Gandhi

Rendez-vous sur Hellocoton !