Hello les jeunes mamans,

Un petit article, si vous passez par là.

Parce que tu viens d’accoucher, parce que bébé t’en fais voir de toutes les couleurs…

Voilà 7 choses à ne jamais oublier. A sans cesse garder dans un coin du cerveau, même déphasé.

Ce sont 7 petits mantras que j’essaie de garder en tête. 7 phrases que j’aurais aimé lire. 7 conseils que j’aurais adoré entendre…

.

Mes 7 conseils pour les jeunes mamans:

.

1/ Tu n’es pas « les autres ».

Et oui, comme le dirait une célèbre sage (de la chanson française) « On me dit qu’aujourd’hui, on me dit que les autres font ainsi, Je ne suis pas les autres, non, non, non « .

C’est bon, tu l’as dans la tête? Tout ce que tu peux voir, entendre, lire sur les autres mamans, les autres bébés, les autres situations, ce ne peux pas être pareil chez toi. On est tous différents. Oui, certains bébés sont plus « faciles » que d’autres, certaines mamans sont plus épanouies, moins fatiguées (ou alors, elles le montrent moins?), la règle numéro 1 de la maternité, c’est de ne pas se comparer. Car ça fait plus de mal que de bien. Au contraire, on peut se soutenir, s’aider en racontant son expérience, s’envoyer du soutien par sms, par des petites attentions, mais envier (voire jalouser) les autres ne fera que nous enfoncer dans le baby-blues. Chacun son bébé, chacun sa façon de faire, chacun son ressenti de maman.

Tu es unique, ton bébé aussi.

.

.

2/ Pleure un bon coup.

Pleurer, ça fait tellement de bien. On a toutes pleuré sous la douche, lorsqu’on est sûres que personne n’entend. On a toutes pleuré le soir dans notre lit, quand toute la maisonnée était enfin endormie. On a toutes pleuré en voiture, en se disant qu’au moins, là, personne ne nous verrais.

Pleure.

Dans la douche, dans ton lit, dans la voiture, mais n’importe où aussi. Pleurer c’est extérioriser, c’est relâcher la pression, c’est tout lâcher pour mieux repartir. Ca évacue une fois pour toute le stress, le ras-le-bol et le sentiment de nullité qui nous traverse toutes. Après, ça n’ira pas forcément mieux (non, non, ça serait trop facile), mais tu sentiras moins de poids dans ta poitrine.

.

.

3/ Lâche l’affaire.

Vraiment. Concentre-toi sur LE BEBE, et tes autres enfants si tu en as. Le reste (c’est à dire la maison nickel chrome, le linge plié repassé rangé, les vitres translucides, l’organisation parfaite…), tu ne peux pas t’en préoccuper comme avant.

Alors pendant quelques temps, accepte de lâcher du leste, de déléguer davantage et accepte surtout que ça ne soit pas parfait. La charge mentale, elle va attendre! L’important, c’est de vivre le moment présent car il file bien trop vite. (Et après on se retrouve à regarder les photos avec nostalgie!)…

.

.

4/ Sois fière de ce que tu as fait.

Bravo! Tu as donné naissance à un être humain, ce n’est pas rien. Que ce soit en 1h ou en 13h, par voix basse, pas césarienne, avec ou sans péri, tu es fantastique! Avoir un bébé demande une énergie physique et mentale, regarde la merveille que tu as créé! Oui, regarde ton bébé, regarde-le dès que tu peux. Use ta rétine à le couver du regard. Prends le en photo, même trop. Ce n’est pas grave. C’est ton trésor. Ce bébé est une fierté. Il respire, il s’éveille, et c’est en grande partie grâce à toi! Même si tu te sens nulle, dépassée, tu peux être certaine qu’à ses petits yeux, tu es beaucoup plus que ça.

Cette idée doit te porter constamment. Tu peux être fière de toi!

.

.

5/ Relève la tête.

Tu es forte. Tu peux relever ce challenge qu’est la maternité. Tu vas réussir ce challenge. Non mais après tout, ce n’est pas une petite chose que moins de 60cm qui peut achever une maisonnée entière, si?!

Ta force, puise-la dans chaque moment de calme, dans une bonne nuit réparatrice (c’est à dire, même si c’est 5 nuits de 1h30, je connais, il te faudra être bien installée, dans des draps agréables, sans bruit ni lumière pour te gêner). Ta force, puise-là dans l’amour des autres envers toi et envers ton bébé, savoure les moments en famille, recharge tes batteries en regardant quelqu’un d’autre s’occuper de ta merveille. Puise ta force dans une bonne partie de rigolade avec tes copines. Dans un livre que tu vas lire en 1000 fois. Pas grave, grapille chaque moment de calme!

Respire un bon coup, relève la tête, tu es plus forte que tu ne le penses.

.

.

6/ Ca va aller.

Que tu fasses de cette façon, d’une autre, que tu fasses trop ou pas assez, que tu fasses mal, bien, que tu échoues, que tu recommences, que tu doutes, que tu abandonnes, que tu réessaies, crois-moi. Ca va aller.

Cette petite phrase « Ca va aller« , je me la dis souvent tout haut, comme un petit encouragement dans les moments difficiles. Oui, ça va bien se passer. Oui, tu vas y arriver, et oui, ce n’est pas aussi insurmontable qu’on ne le pense, au final.

.

.

7/ Fais-toi confiance.

Tu as beaucoup plus de ressources que tu ne le penses. tu es une maman formidable, tu aimes ton bébé, même si parfois tu pourrais en douter. Tu as le droit de parfois regretter ta vie d’avant, c’est humain, tu as le droit de vouloir être seule, de rêver de partir à l’autre bout du monde. Tu as le droit de ressentir toutes ces choses. Ton instinct de maman te guide. Ecoute cette petite voix, fais-toi confiance. Crois-moi, tu vas arriver à passer à travers ce tsunami des premier mois, et bientôt tout ceci sera derrière toi. Tu auras même envie de refaire un autre bébé! Incroyable quand même!

.

.

Voici ma participation pour vous apporter mon soutien à vous, les supers mamans qui avez donné naissance en ce début d’année difficile, et également pendant la quarantaine…

Retrouvez d’autres petites phrases réconfortantes sous le hashtag #DoudouPourMaman lancé par Doudou Et Compagnie 🙂

allomamandodo

6 comments on “Mes 7 conseils pour les jeunes mamans…”

  1. Merci. Merci pour cet article. Vraiment. Le dernier conseil est celui que j’avais plus que jamais besoin d’entendre. Les autres aussi mais celui ci m’aide enfin à déculpabiliser. Et ça fait un bien fou !

  2. Que c’est bon à lire !J aurai bien eu besoin de lire cet article il y a quelques mois !! Contente de voir qu’Isaline va de mieux en mieux !

  3. Merci pour cet article tellement vrai. Maman de 2 filles, l’une de 5 ans à fort caractère et pleine d’énergie et la seconde de 5 mois qui tète toutes les 2h et qui est très en demande de maman. Alors oui c’est que du bonheur, surtout quand on a galéré pour les avoir ces bébés, mais c’est aussi difficile à gérer, émotionnellement et physiquement et certains jours plus que d’autres… heureusement que notre amour pour ces petites choses efface vite tout ça. On se sent moins seule. Merci.

Laisse un commentaire!