Allo Maman Dodo

LES 10 CHOSES QUI FONT QUE TU N’ES PLUS UNE PARISIENNE MAIS UNE CAMPAGNARDE

Il y a maintenant bientôt 1an, j’ai déménagé.

Adieu la vie parisienne (enfin, région-parisienne), et bonjour petit village champenois…

Passer de 39 270 habitants à 631 (635 avec nous 4 !), ça change la vie. En bien ? En mal ? Je ne sais pas trop, mais ce que je peux dire, c’est qu’en général, quand tu deviens une « vraie campagnarde », voilà ce qui arrive :

1 *Tu sais allumer TOUTE SEULE un feu de cheminée. Ca change du bouton « on » de ton chauffage d’appart. Par contre, tu charges trop le poele et il fait 27° dans la baraque donc c’est Tshirt-party en plein mois de novembre. Sympa.

2 *Tu ne vérifies plus si tu as ton Pass Navigo avant de sortir de chez toi. Tu vérifies plutot si tu as bien les clés de ton kangoo. Oui, tu changes aussi de véhicule.

3 *Ton café, ce n’est plus chez « Starbucks » que tu le savoures, mais chez Senséo (ou Tassimo). Ou alors plus de café du tout.

4 *Tu manges du pain un jour sur deux car la boulangerie, faut y’aller en voiture y’en a pas dans mon village et FLEMME !

5 *Tu regardes par la fenêtre au moindre bruit de voiture. Bah oui. Qui ose venir briser ce silence sinistre et flippant apaisant ?! Comment ça, je deviens commère ?

6 *Tu as beaucoup plus de chaussons que de chaussures. Et tes talons aiguilles ne servent désormais plus qu’aux déguisements de tes enfants.

7 *Pour toi, le mot « bouchon » désigne le bouchon de bouteille (ou encore le bouchon de l’évier, bref, super glamour) et pas l’embouteillage du périf.

8 *Ton chat a perdu 10 kilos et te ramène des souris devant ta porte. Toi t’en a pris 10, des kilos…

9 *Les sorties shopping « en ville », tu prévois ça 1 mois à l’avance. Ca devient « THE » expedition of the year.

10 *Tu oses respirer à plein poumons, ouvrir les fenêtres en grand, et même que tu ne fermes plus à clé ta porte, aahhh la campagne, en fait, ça me gagne !

Aux vues de ces quelques changements, je ne regrette pas du tout avoir changé de vie, même si cela implique un gros bouleversement pour moi (psychologique, professionnel…) je pense que j’ai fait le bon choix.

Et toi, t’es plutôt ville assumée, campagne frustrée ??

allomamandodo

26 comments on “LES 10 CHOSES QUI FONT QUE TU N’ES PLUS UNE PARISIENNE MAIS UNE CAMPAGNARDE”

    • Lol le « ouf »…C’est sur que j’ai encore un peu de mal avec les 13 minutes de voiture exactement pour retrouver la ville, mais quand je vois mes filles heureuses lorsqu’on se ballade dans le village, donner du pain aux chevaux et aux canards, je me dis que c’est bien quand même!

  1. Moi aussi j’ai fait le choix de la campagne, je suis parti de region parisienne il y a maintenant 8 mois (et petit bébé à pointé le bout de son nez il y en à 6 lol) c’est aussi pour elle que nous avonns fait ce choix. Choix que je ne regrette pas aujourd’hui même si effectivement faire les magasin c’est toute une expedition. Nous avons aussi decouvert que non tout les resto (les peu qu’il y a lol) n’ouvre pas tout les soirs de la semaine. Que non ici pas de japonais qui livre à la maison…
    Bref adieu la vie de banlieusarde mais je ne regrette pourtant pas je sais que ma petite puce s’y sentira bien (du moins jusqu’a l’adolescence mdr. (ou elle me demandera un scooter !!

    • Ah oui j’ai oublié de parler du japonais! On se faisait souvent livrer mais où on habite. 1. Y’a pas de jap, et 2. Les seuls qui livrent des pizzas ne vont pas jusque chez nous c’est trop loin pour eux on est obligés de se faire livrer chez les parents au village à côté qui lui est dans leur zone!

  2. on pense s’installer en campagne pour la qualité de vie donc… j’ai qqes craintes mais quand je pense aux heures perdues dans le métro et au stress…. je pense que la qualité de vie n’en n’est que mieux ailleurs!

  3. J’ai bien rit à lire ton article !
    J’ai fait 1 an d’étude à Paris alors que je suis Marnaise d’origine et j’ai vécu cette année comme un supplice !
    Trop de monde,
    Trop de bruit,
    Trop d’inattention des gens par rapport aux autres,
    On n’y connait même pas ses voisins !
    Je n’ai rêvé que d’une chose, revenir à la campagne et finalement, c’est grâce à cette année sur Paris que je me suis rendue compte que la campagne c’était là où je voulais vivre et que finalement c’était plutôt bien… alors qu’adolescente, c’était plutôt tout l’inverse !
    Tu as tellement bien exprimer les changements ! 😉

  4. Moi j’ai fait l’inverse ! (ouuuuuh !) mais je garde mes habitudes de campagnarde en ville et même si l’ex village de mes parents s’agrandit et se peuple, j’adore m’y ressourcer et faire des ballades en forêt. On a aussi notre maison à la mer-campagne et ma soeur ds le Périgord ! étant maman solo j’ai fait ce choix et je suis dans une ville qui privilégie transports en commune et piétons, handicapés et poussettes, même si mon quartier est un peu encombré j’y suis bien .

Laisse un commentaire!

%d blogueurs aiment cette page :