J’aime une de mes filles plus que l’autre (Comment ça? Moi? Un chouchou?…)

J’aime une de mes filles plus que l’autre

 

Je suis maman, deux fois.

Deux filles fort semblables, mais fort différentes aussi. Je les aime mes filles, ma Plumette, et ma PtitePomme. Ma grande, ma petite.

Mais il faut que je vous avoue quelque chose… Que peu de mères avouent…

Il y en a une que j’aime plus que l’autre…

 

J’aime plus ma grande qui reste sage en voiture alors que la petite ne fait que hurler tout le long du trajet,

J’aime plus ma petite qui ne fais pas de colère pour rien, ni de caprices démesurés (pas encore, tout du moins…),

J’aime plus ma grande qui dort TOUTE la nuit sans me réveiller, contrairement à sa sœur qui me réveille sans arrêt,

J’aime plus ma petite qui accepte mes bisous à n’importe quel moment de la journée, pas comme sa sœur qui me repousse violemment,

J’aime plus ma grande qui accepte de passer du temps sans moi, alors que sa soeur est encore très (trop) dépendante,

J’aime plus ma petite qui attends plutôt patiemment pour manger, au lieu d’hurler et de trépigner d’impatience comme son ainée,

J’aime plus ma grande qui arrive à m’écouter, me comprendre et à m’obéir, et qui en est fière (alors que sa petite soeur entends mais n’écoute pas…)

J’aime plus ma petite, qui n’arrache pas les poils du chat volontairement…

J’aime ma grande, quand me dit des mots d’amour et me réclame des « doudouces » dans le dos le soir ,

J’aime plus ma petite, quand je vois dans ses yeux que rien ne compte plus au monde que sa « mamaaaan », alors que la grande me tire effrontément la langue…

J’aime plus ma grande lorsqu’elle me fait une grosse sieste l’après-midi et de réveille d’humeur joyeuse, alors que sa petite sœur, crevée, refuse de dormir pour coller sa mère toute l’après-midi,

J’aime plus ma petite, qui ne pleure que 5 minutes au moment du coucher le soir, alors que la grande sors et ressors de sa chambre (NON PAS DODO !)

 

En fait, j’en aime une plus que l’autre, à chaque minute de ma journée…

J’aime une de mes filles plus que l’autre, mais ce n’est jamais la même!

C’est ça être maman, c’est constamment vouloir un de ses enfant plus que l’autre auprès de soi, si ce n’est les deux en même temps, ou encore, aucun !

C’est tenter de se concentrer sur autre chose quand un de ces bambins pique une colère.

C’est relativiser en ce disant que dans 5 minutes, ce sera au tour de l’autre de nous être insupportable. Jean qui rit, Jean qui pleure, un tour sur deux…

C’est essayer de prendre le bon dans chaque petite phrase, dans chaque acte, dans chaque chose partagée.

C’est se dire qu’un enfant, après tout, c’est comme une maman : On a nos humeurs, nos défauts, nos travers, mais aimer c’est un tout, on prends le « pack », et on se dit que s’ils étaient trop parfaits, on ne pourrait pas se plaindre, et se plaindre est une de mes activité préférée!

Alors, en ce moment, quand une de mes filles m’énerve, j’essaie de zapper, de focaliser sur les moments doux, tendres et heureux, et me dire que ce sont ces excès de colère, ces bêtises, ces problèmes qui en font des personnalités uniques et surtout, qui nous permettront, plus tard, d’en rire, et de se dire… Et si on remettait ça ?!… (ou pas?…)

Oui, je les aime, ces petites coquines… (« KIKINE » comme dit ma grande !), surtout quand je vois que leur amour entre elles est aussi fort qu’avec moi…

amour soeur mainSe tenir les mains dans la voiture, un des premiers gestes d’affection entre mes filles… Voila mon petit bonheur pour maman bavarde.

Et toi? A quel moment préfères-tu un de tes enfants à un autre?

Rendez-vous sur Hellocoton !